Menu
High-End Experiential Travel in New Zealand

Le Concepteur de voyages comme chef

Le Concepteur de voyages comme chef

Il y a des années de cela, alors que j’essayais d’expliquer à Tourism New Zealand ce que quelqu’un comme moi faisait dans le tourisme et pourquoi c’était important, j’ai pensé à l’analogie du chef.  La charmante chef prise en photo ci-dessus est bien sûr la très talentueuse Pen Lee de Split Apple Retreat, qui apporte une cuisine haut de gamme, authentique, et très innovante à la Nouvelle-Zélande.  Un peu comme nous et le tourisme.

Que fait un grand chef ?  Il prend des ingrédients disponibles à presque tout le monde  (à part quelques-uns dans le jardin privé ou dans un autre endroit secret) et crée quelque chose de spécial.  Parfois régulièrement.  Parfois de façon unique.  Toujours avec passion, flair et parfois flamboyance.  Ce qu’ils créent pour un client quand ils combinent la cuisine à un lieu, une lumière, des sons, une ambiance en particulier, est une expérience.  La carotte n’est pas l’expérience.C’est une partie de l’expérience.

C’était moi en train d’expliquer la différence entre Ahipara et par exemple, un opérateur de kayaks.  On pourrait inclure cet excellent opérateur de kayaks comme partie intégrante d’un séjour de deux semaines en Nouvelle-Zélande.  Mais nous nous assurerions qu’ils seraient présentés au bon endroit, au bon moment, provenant du bon fournisseur et dans la bonne entreprise.  Autrement, le kayak serait aussi banal qu’une carotte solitaire sur la table de Pen. 

Maintenant, prenons ce kayak et plaçons-le dans une journée.  Une journée entière ou une demi-journée ?  Matin ou après-midi ?  où se réveiller ?  qu’en est-il du déjeuner ?  et du dîner ?  et le lit ?  Des heures de conduite ? De la météo ? 

OK, ça c’est fait, et nous pouvons appeler ça une journée ou une «excursion» réussie.  Qu’en est-il de la veille, du lendemain ?  Équilibre entre les activités, le voyage et le repos.  Ensuite, recréer cette journée parfaite dans de multiples endroits différents avec de multiples activités différentes et avec de multiples personnages de façon équilibrée sur deux semaines.

Ensuite, parce que quasiment personne ne voyage seul, le moment est venu d’y ajouter une autre personne, puis une autre et encore une autre.

Et parce que tout ce que nous faisons est sur mesure, nous prenons tout cela en compte pour chaque voyage que nos clients font en Nouvelle-Zélande.

Mais maintenant, c’est là que nous ajoutons encore une autre dimension.  Nos clients voient tous des Nouvelles-Zélandes différentes selon leurs exigences.  Si nous prenons Milford Sound comme exemple bien connu, nos clients peuvent découvrir cet endroit de plusieurs façons différentes (toujours en hélicoptère vu que cette option est tellement meilleure que toutes les autres):

    Prendre l’hélicoptère tôt le matin, avant que la foule n’arrive, prendre ensuite un petit bateau pour une croisière privée dans des eaux vides avant de rentrer également en hélicoptère

     Une variante de l’option ci-dessus avec déjeuner dans une belle ferme des hautes-terres dans une maison en pierre historique restaurée

    Milford et du temps dans une ferme avec un fermier

    Milford et une randonnée dans un endroit isolé dans l’Ouest, là où il n’y a bien sûr pas la foule

    Milford et une aventure en jet boat privé plus un pique-nique de nourriture sauvage

    Milford et une plongée sur la côte Ouest pour attraper votre propre paua (ormeau) et une écrevisse (langouste)

    Milford et une chasse éthique sûre à des animaux considérés comme nuisibles en Nouvelle-Zélande : cerf, chamois et tahr

    Milford et un peu de pêche à la mouche pour une truite

    Milford avec l’un des meilleurs photographes-paysagistes du pays  

    Je pense que vous comprenez où je veux en venir, alors je ne vais pas continuer avec plus d’éléments du menu.  N’oublions pas non plus que les trajectoires de vol des options ci-dessus peuvent varier énormément, ce qui veut dire que vous pouvez survoler de nouveaux endroits à chaque fois, même si vous prenez chacune des options ci-dessus.  Ensuite bien sûr, il y a le petit-déjeuner, déjeuner, dîner, où vous avez logé et où vous logerez... 

      Alors, lorsque nous élaborons un voyage en Nouvelle-Zélande, le concepteur de voyages (ou plus exactement, le professionnel d’une agence réceptive) dispose d’une immense palette dans laquelle des ingrédients sont choisis et associés d’une certaine façon.  Le résultat est un repas, ou une succession de repas, qui peut changer radicalement d’une DMC (agence réceptive) à l’autre.  Certains préparent tout à partir de zéro, certains sous-traitent à d’autres chefs, certains vont sur Internet, certains écoutent les conseils d’un homme dans un pub, certains doivent absolument avoir ce que leurs voisins avaient, malgré le fait qu’ils ne soient pas d’accord avec eux sur tout le reste dans la vie.  Les voyageurs ont ensuite un excellent éventail de choix dans lequel ils peuvent choisir ce qu’ils veulent.  Certaines personnes aiment vraiment KFC ou jeter un tas de choses au hasard dans une casserole en espérant que ça va marcher. (J’ai fait les deux).  Mais pas habituellement lorsque c’est un repas très important.

Comments

post a comment

More from this section

Tripadvisor : L’institutionnalisation de l’ordinaire

Tripadvisor : L’institutionnalisation de l’ordinaire

L’autre jour j’étais à Wellington et j’avais très envie de tester la cuisine locale.  L’une des raisons du déplacement était un cadeau d’anniversaire de ma femme : aller goûter... > Read more

Tout est question de timing.....

Tout est question de timing.....

Cette petite beauté a été prise dans une crique magique su parc national de l’Abel Tasman en octobre de cette année.  Ils ne sont là qu’à certaines périodes de l’année et vous... > Read more